FED API MED

La Fédération des apiculteurs de la Méditerranée est la première association de catégorie qui fournit tantôt du soutien tantôt des conseils, et qui accorde assistance technique et professionnelle au niveau local aussi qu’au niveau international.

FED APIMED rassemble actuellement 24 membres, parmi lesquels des coopératives et associations territoriales des suivants 11 pays:
Italie, Maroc, France, Tunisie, Algérie, Liban, Albanie, Palestina, Iraq, Jordanie et Égypte.

OBJECTIFS

  • Accroitre et améliorer l'organisation de l'association et des coopératives des apiculteurs.

  • Sauvegarder la production typique et naturelle de ses associés sur les marchés nationaux et étrangers.

  • Assurer la promotion et le soutien aux initiatives visant à développer et protéger l'apiculture qui est considérée pas seulement une activité productive mais aussi l'activité principale pour la défense de la biodiversité.

  • La protection de l'environnement et le développement humain.

  • Donner une forme aux initiatives promotionnelles d'importance majeure à fin d'assurer la collaboration parmi tous ceux qui sont intéressés aux abeilles et à l'apiculture.

Project funded by the European Union

COURS D'APPROFONDISSEMENT DANS LA MÉLISSOPALYNOLOGIE EN ALGÉRIE

Du 6 au 9 mars 2017 au CRAPC, Centre de Recherche Scientifique et Technique en Analyses Physico-chimiques à Bou Ismail en Algérie, APIMED a organisé un cours d'approfondissement sur la mélissopalynologie, la discipline qui étudie le pollen présent dans le miel ou collecté par les abeilles sauvages. La mission a été réalisée par la Professeuse Paola Ferrazzi et la chercheuse Monica Vercelli du Département de Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation (DISAFA) de l'Université de Turin, avec e support de l'Association Nationale des Apiculteurs Professionnels de l'Algérie et du CRAPC. Le cours c'est un approfondissement d'un stage préliminaire qui a eu lieu à l'Université de Turin au novembre 2015 et qui a impliqué des techniciens et des expertes analystes provenant de toute la Méditerranée.
Le cours a prévu des séances en laboratoires et une visite sur terrain pour observer l'activité des abeilles sur les plantes et collecter et classifier ces dernières pour effectuer les analyses des pollens.


NOUVELLE MISSION DE FORMATION TECHNIQUE EN PALESTINE

Une nouvelle mission de formation technique d'APIMED est en cours de réalisation en Palestine, organisée par le Ministère de l'Agriculture de la Palestine, APIMED et la Coopérative des Apiculteurs de Ramallah, avec la coordination de FELCOS Umbria. Andrea Lilli, expert technique d'APIMED se trouve dans ce moment à Tulkarem au Centre de Formation du Ministère de l'Agriculture pour réaliser une formation technique de 15 jours aux apiculteurs qui représentent toutes les coopératives apicoles de la Cisjordanie. Le stage de formation est focalisé sur l'échange de bonnes pratiques et d'expériences sur les thèmes de l'amélioration dans la gestion des ruches et de la lutte contre les principales maladies des abeilles telles que la varroase et la loque américaine.
La mission de formation est co-financée par le Ministère de l'Agriculture de la Palestine et le projet "Mediterranean CooBEEration: un réseau pour l'apiculture, la biodiversité et la sécurité alimentaire", financé par l'Union Européenne.


APIMED DANS LA RÉGION TANGER-TÉTOUAN-AL HOCEIMA AU MAROC

Dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima au Nord du Maroc une mission d'assistance technique est en cours de réalisation par Alberto Ciampelli, expert technique et Vice-Président d'APAU, l'association des apiculteurs de l'Umbria qui a la présidence d'APIMED. Jusqu'au 24 février 20 apiculteurs de l'Union des Coopératives et des Associations du Cercle Tétouan, l'organisme associé à l'APIMED qui soutient l'organisation de la mission sur place, seront formés sur les thèmes de l'élevage des reines d'abeilles et les aspects pratiques d'amélioration sur le terrain des biotechniques de lutte contre les maladies des abeilles telles que le blocage de la ponte et l'acide oxalique.
La mission a été organisée par APIMED en coordination avec FELCOS Umbria et dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEEration: un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité", financé par la Commission Européenne.
La prochaine étape pour APIMED sera une mission de formation technique à Tulkarem en Palestine au mois de mars sur le thème de la lutte contre les principales maladies des abeilles.


PREMIÈRE MISSION TECHNIQUE D'APIMED EN JORDANIE

Du 26 octobre au 7 novembre 2016 APIMED a réalisé sa première mission d'assistance technique en Jordanie: Alberto Ciampelli, expert technique and Vice-président d'APAU, l'Association des Producteurs Apicoles de la Région Ombrie qui a la Présidence d'APIMED, a réalisé une formation technique sur les thèmes de l'élevage des reines d'abeilles, la production de gelée royale et la lutte contre les principales maladies des abeilles.
La formation technique a été organisé par le membre d'APIMED l'Association des Apiculteurs de la Jordanie, et financé par USAID.

VIIIème Forum de l'Apiculture de la Méditerranée
22-23 novembre 2016

Le VIIIème Forum de l'Apiculture de la Méditerranée se déroulera dans la ville de Chefchaouen au Maroc le 22 et 23 novembre 2016. Le Forum est organisé par FELCOS Umbria et APIMED - Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée, avec le soutien de la Municipalité de Chefchaouen, le PNUD et la FIMAP – Fédération Interprofessionnelle Marocaine de l'Apiculture.
Après Foligno et Tunis, cette édition du Forum sera la dernière organisée dans le cadre du projet européen "Mediterranean CooBEERation: un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité", et donc cela sera l'occasion pour définir des nouvelles stratégie pour continuer le travail de coopération au soutien du développement de l'apiculture méditerranéenne.
Les partenaires du projet «Mediterranean CooBEEration» sont FELCOS Umbria (Fonds pour la Coopération Décentralisée Locale et le Développement Humain Durable), APIMED (Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée), le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), le DIPSA (Département des Sciences Agricoles) de l'Université de Bologne, le DISAFA (Département des Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation) de l'Université de Turin et l'INAT (Institut National Agronomique de Tunisie).

Accédez au programme

Accédez aux interventions


APIMED RETOURNE EN ALGÉRIE

4, 5 et 6 octobre 2016: des journées historiques pour l'apiculture de l'Algérie et de toute la Méditerranée: pour la première fois dans l'histoire du Pays, plus que 150 apiculteurs et chercheurs des Universités, des laboratoires et des centres de recherche publics, ont assisté et participé activement à une formation d'assistance technique organisée par APIMED, ANAP et FELCOS Umbria et tenu par Vincenzo Panettieri, le Président d'APIMED. La formation a été focalisée sur le système de qualité de la production des miels, l'importance de l'associationnisme et de l'organisation du secteur apicole pour l'amélioration de la qualité des productions et sur le système HACCP.


NOUVELLE MISSION D'APIMED EN TUNISIE

Une mission technique d'APIMED est en cours de réalisation en Tunisie. Plus que 120 apiculteurs et chercheurs provenant des zones rurales les plus marginalisées du Pays vont participer aux 3 journées de formation technique qui sera focalisée sur le système de qualité de la production des miels, la lutte contre les principales maladies des abeilles et l'importance de l'associationnisme et de l'organisation du secteur apicole pour l'amélioration de la qualité des productions
Cette formation d'assistance technique, financée par l'Union Européenne, est réalisée par Monsieur le Président d'APIMED Vincenzo Panettieri et elle est organisée par APIMED, INAT, FELCOS Umbria et UTAP qui a aussi mis à disposition son siège pour la réalisation de la formation.

 

L'UNION NATIONALE DE L'APICULTURE FRANÇAISE ADHÉRE À L'APIMED

Le 21 juin 2016 le Conseil fédéral d'APIMED – Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée – a officiellement accepté la demande d'adhésion présentée par l'UNAF – Union Nationale de l'Apiculture Française. Avec l'adhésion de l'historique Union nationale française, APIMED compte actuellement 24 membres, parmi lesquels des coopératives, associations territoriales et des centres de recherche publics des suivants 11 pays méditerranéens et limitrophes: Italie, Maroc, Tunisie, Algérie, Liban, Albanie, Palestine, Irak, Jordanie et Égypte.
Il s'agit d'un résultat très important, qui va bien au-delà des chiffres et des nombres: après l'Italie et l'Albanie, la France est le troisième pays du rivage nord de la Méditerranée qui adhère à l'APIMED et pourra contribuer à l'activité d'«advocacy» déjà en cours à travers le projet et la campagne CooBEEration (www.coobeerationcampaign.org/fr) afin d'augmenter l'intérêt et l'action des Institutions européens vers les principaux problèmes et opportunités de la Méditerranée. Une action stratégique qui sera certainement favorisée par l'importance de l'apiculture française (les données de référence sont disponibles sur le site d'APIMED à ce lien: www.fedapimed.com/membres_france.html) qui représente un point de référence central, pour tradition et innovation, pour tous les pays méditerranéens et limitrophes.


Ci-dessous les principales activités et mission de l'UNAF:
• Défendre les intérêts économiques de la filière;
• Protéger les abeilles;
• Sensibiliser le grand public au rôle prépondérant de l'abeille;
• Rassembler et représenter les apiculteurs;
• Promouvoir les produits de la ruche et défendre leur qualité;
• Initier et former de nouveaux apiculteurs.

SAUVEZ LA DATE: FORUM NATIONAL DE L'APICULTURE DE LA PALESTINE

25-26 MAI 2016

Le Forum National de l'Apiculture de la Palestine se déroulera à Ramallah au siège de la Palestine Red Crescent Society le 25 et 26 mai 2016. Le titre du Forum sera «Bonnes pratiques dans l'apiculture et la sécurité alimentaire».
Le Forum est organisé par APIMED - Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée et FELCOS Umbria, avec le soutien de l'organisation locale la Coopérative des Apiculteurs de Ramallah.
Le Forum est réalisé dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEERation : un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité". Les partenaires de ce projet, cofinancé par la Commission européenne, sont FELCOS Umbria (Fonds pour la Coopération Décentralisée Locale et le Développement Humain Durable), APIMED (Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée), le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), le DIPSA (Département des Sciences Agricoles) de l'Université de Bologne, le DISAFA (Département des Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation) de l'Université de Turin et l'INAT (Institut National Agronomique de Tunisie).

 

Accédez au programme

Accédez aux interventions

 

APIMED VOLE EN PALESTINE AU SOUTIEN DES APICULTEURS

La deuxième mission d'assistance technique en Palestine est en cours de réalisation dans le cadre du projet «Mediterranean CooBEEration». Alberto Ciampelli, expert technique et Vice-Président d'APAU, l'association des apiculteurs de l'Umbria qui a la présidence d'APIMED - Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée, se trouve maintenant à Tulkarem pour réaliser un stage de formation de 15 jours pour 20 apiculteurs qui représentent les 5 coopératives apicoles de la Cisjordanie. Le stage est focalisé sur l'élevage des reines d'abeilles, un thème qui a été présenté comme prioritaires par les apiculteurs palestiniens, et qui est effectivement très important afin de l'amélioration des productions et le renforcement de tout le secteur apicole. Une partie spécifique du stage sera dédiée aux aspects pratiques d'amélioration sur le terrain des biotechniques de lutte contre les maladies des abeilles comme le blocage de la ponte et l'acide oxalique. Il s'agit des techniques qui prévoient une utilisation limitée des traitements chimiques d'ailleurs permises par l'apiculture biologique, et qui permettent d'assurer soit la santé de l'abeille et la protection environnementale, soit la salubrité et la qualité du miel.
La mission se déroulera jusqu'au 4 du mois de mars et elle a été organisée par APIMED en coordination avec FELCOS Umbria et avec le soutien du Ministère de l'Agriculture qui a mis à disposition le centre de formation de Tulkarem où les séances formatives se déroulent.
La Coopérative des Apiculteurs de Ramallah, qui est parmi les membres fondateurs de la Fédération et qui est «point focal» pour APIMED en Palestine, s'est chargée des actions de sensibilisation et information au niveau des apiculteurs et des autres organisations locales.
Le prochain événement d'APIMED en Palestine sera le Forum National de l'Apiculture qui aura lieu au début de l'été.

FORUM NATIONAL DE L'APICULTURE DE L'ALGÉRIE

Le Forum National de l'Apiculture de l'Algérie se déroulera à Alger à la Chambre Nationale de l'Agriculture le 27 et 28 janvier 2016. Le titre du Forum sera «L'abeille ressource stratégique universelle pour le développement local, la biodiversité et la sécurité alimentaire».
Le Forum est organisé par APIMED - Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée et FELCOS Umbria, avec le soutien de l'organisation locale l'Association Nationale des Apiculteurs Professionnels de l'Algérie - ANAP.
Le Forum est réalisé dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEERation : un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité". Les partenaires de ce projet, cofinancé par la Commission européenne, sont FELCOS Umbria (Fonds pour la Coopération Décentralisée Locale et le Développement Humain Durable), APIMED (Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée), le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), le DIPSA (Département des Sciences Agricoles) de l'Université de Bologne, le DISAFA (Département des Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation) de l'Université de Turin et l'INAT (Institut National Agronomique de Tunisie).

Accédez au programme

Accédez aux interventions

 

MEDITERRANEAN COOBEERATION:
PREMIÈRE MISSION D'ASSISTANCE TECHNIQUE AU MAROC

La première mission d'assistance technique au Maroc du projet "Mediterranean CooBEERation: un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité" est en cours de réalisation. La mission qui se déroule du 3 à l'8 janvier 2016 a été organisée par APIMED en coordination avec FELCOS Umbria, et avec le soutien du point focal et membre d'APIMED, la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de l'Apiculture (FIMAP).
Pendant la mission, réalisée par l'expert technique et vice-Président d'APIMED Massimo Carpinteri, on discute de la sélection génétique et des possibles méthodes d'intervention pour l'identification et la valorisation de las sous-espèce de l'Abeille Saharienne (Apis Ligustica Sahariensis).
La formation technique se déroule au siège de la FIMAP à Rabat, et elle a impliqué 20 bénéficiaires, parmi lesquelles des apiculteurs et des éleveurs des reines d'abeilles provenant de tout le Maroc.
La première mission d'assistance technique au Maroc a été réalisée dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEERation : un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité". Les partenaires de ce projet, cofinancé par la Commission européenne, sont FELCOS Umbria (Fonds pour la Coopération Décentralisée Locale et le Développement Humain Durable), APIMED (Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée), le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), le DIPSA (Département des Sciences Agricoles) de l'Université de Bologne, le DISAFA (Département des Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation) de l'Université de Turin et l'INAT (Institut National Agronomique de Tunisie).

7ème forum de l'Apiculture Méditerranéenne

Tunis, 26-28 Novembre 2015

Apiculture au cœur de la biodiversité et de la sécurité alimentaire

 

 

Accédez au programme

Accédez aux interventions


 

 

MEDITERRANEAN COOBEERATION: DEUXIÈME MISSION D'ASSISTANCE TECHNIQUE EN ALGÉRIE

Du 17 au 22 novembre 2015 la deuxième mission d'assistance technique a eu lieu en Algérie dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEERation: un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité". La mission a été organisée par APIMED en coordination avec FELCOS Umbria et avec le soutien du point focal et membre d'APIMED, l'Association de Développement de l'Apiculture de la Mitidja Wilaya de Blida (ADAMB).
Pendant la mission, l'expert technique et vice-Président d'APIMED Massimo Carpinteri a réalisé une formation technique sur les thèmes des analyses du miel, du plan de sélection et de l'élevage des reines d'abeilles. La formation s'est déroulée au Centre de Recherche Scientifique et Technique en Analyses Physico-Chimiques (CRAPC) de Bou Ismail, et a vu la participation de 40 bénéficiaires, parmi lesquelles des experts analystes, des chercheurs, des apiculteurs, des vétérinaires et des éleveurs des reines d'abeilles provenant de toute l'Algérie. Un rendez-vous très important a eu lieu au Ministère de l'Agriculture afin de discuter l'organisation du Forum National de l'Apiculture de l'Algérie. Pendant la réunion, le Ministère a confirmé son appui à l'APIMED pour l'organisation de cet événement national qui se tiendra au mois de Janvier 2016.
La deuxième mission d'assistance technique en Algérie a été réalisée dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEERation : un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité". Les partenaires de ce projet, cofinancé par la Commission européenne, sont FELCOS Umbria (Fonds pour la Coopération Décentralisée Locale et le Développement Humain Durable), APIMED (Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée), le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), le DIPSA (Département des Sciences Agricoles) de l'Université de Bologne, le DISAFA (Département des Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation) de l'Université de Turin et l'INAT (Institut National Agronomique de Tunisie).

A TURIN, COURS D'INTRODUCTION À L'ANALYSE DES POLLENS

L'APIMED et FELCOS Umbria, avec le soutien du Département de Sciences agronomiques, forestières et alimentaires (DISAFA) de l'Université de Turin, organisent actuellement un cours d'introduction à l'analyse des pollens, qui se tiendra du 9 au 13 novembre 2015 à l'Université de Turin.

Cette initiative fait partie des activités prévues dans le IIème axe « Recherche, analyse et mise en réseau » du projet européen « Mediterranean CooBEEration : un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité » et prévoit la mise en place d'un cours introductif à la mélisso-palynologie (la discipline scientifique qui étudie le pollen présent dans le miel)

Deux techniciens ou experts analystes des centres de recherche et des laboratoires de chaque pays partenaire du projet (Liban, Palestine, Tunisie, Algérie et Maroc) seront invités à participer au cours en tant que bénéficiaires de l'action.

Très importante sous le profil stratégique, cette initiative se fixe de réaliser l'objectif plus général de créer et disséminer une connaissance commune de l'apiculture méditerranéenne, en partageant les informations et les expériences et en contribuant à uniformiser les systèmes de récolte des données et d'analyse.
Rappelons que les partenaires du projet, cofinancé par l'Union européenne, sont FELCOS Umbria (Fondo di Enti Locali per la Cooperazione Decentrata e lo Sviluppo Umano Sostenibile), l'APIMED (Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée), le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), le DIPSA (Département de Sciences agronomiques) de l'Université de Bologne, le DISAFA (Département de Sciences agronomiques, forestières et alimentaires) de l'Université de Turin et l'INAT (l'Institut National Agronomique de Tunisie).

APIMED RETOURNE EN PALESTINE: DEUXIÈME MISSION TECHNIQUE DE PROJET

Du 23 au 27 août 2015 la deuxième mission d'assistance technique a eu lieu en Palestine dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEERation : un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité". La mission a été organisée par APIMED en coordination avec FELCOS Umbria et avec le soutien du point focal et membre de APIMED, la Coopérative des Apiculteurs de Ramallah.

Pendant la mission, l'expert technique de APIMED Francesco Ruini a réalisé une formation technique sur les thèmes de la gestion des ruches et de la lutte contre les principales maladies des abeilles. La formation technique s'est déroulée à Tulkarem en Cisjordanie, au Centre de Formation du Ministère de l'Agriculture, et a vu la participation de 27 bénéficiaires, parmi lesquelles des apiculteurs et des techniciens agricoles des différents âges et sexes et représentants des principales coopératives des apiculteurs de la Cisjordanie. Les bénéficiaires de la formation technique ont participé avec beaucoup d'intérêt aux différentes séances réalisées sur le terrain et dans le Centre de Formation, où beaucoup des diapositives et des présentations techniques ont été montrées.

Pendant la mission, les questionnaires individuels à remplir pour la collecte des données de l'Observatoire de l'Apiculture de la Méditerranée ont été distribués aux bénéficiaires de la formation technique, et une réunion entre APIMED et la Coopérative des Apiculteurs de Ramallah a eu lieu pour discuter des travaux du groupe pour la qualité du miel méditerranéen, auquel les palestiniens ont adhéré avec beaucoup d'enthousiasme et en lançant immédiatement leur propre document de proposition.

La deuxième mission d'assistance technique en Palestine a été réalisée dans le cadre du projet "Mediterranean CooBEERation : un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité". Les partenaires de ce projet, cofinancé par la Commission européenne, sont FELCOS Umbria (Fonds pour la Coopération Décentralisée Locale et le Développement Humain Durable), APIMED (Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée), le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), le DIPSA (Département des Sciences Agricoles) de l'Université de Bologne, le DISAFA (Département des Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation) de l'Université de Turin et l'INAT (Institut National Agronomique de Tunisie).


NOS MEMBRES NOUS INFORMENT..

Nos membres du Liban et de l'Irak nous ont signalé des articles sur les dommages que l'utilisation des pesticides de la classe des néonicotinoïdes provoquent à la santé des abeilles, les insectes pollinisateurs qui assurent la reproduction des 71 espèces végétales qui pourvoient pour le 90% au besoin alimentaire de la population de la planète.

Suite à la publication des certaines recherches scientifiques qui ont démontré une forte corrélation entre l'utilisation des pesticides et le déclin massif du nombre des abeilles en Europe et aux États-Unis (une chute de plus du 50% dans les dernières 25 années), l'Europe a décidé d'interdire l'utilisation des pesticides néonicotinoïdes pour 2 ans. Au contraire, dans ce moment il n'existe aucune interdiction aux États-Unis.

En particulier, le premier article de Amanda Froelich décrit une épisode qui s'est déroulée à Elmwood au Canada, où l'apiculteur Dave Schuit a dénoncé la morte d'environ 37 millions d'abeilles (environ 600 ruches) dans sa ferme, et causée à son avis par la présence des pesticides néonicotinoïdes dans les cultures de mais OGM dans les alentours: LIRE L'ARTICLE

Le deuxième article a été publié par Damian Carrington pour "The Guardian": LIRE L'ARTICLE.
Dans l'article on se réfère à la décision du Gouvernement du Royaume-Uni de suspendre l'interdiction de l'utilisation de deux types des néonicotinoïdes pour 120 jours. La décision a généré une réaction très forte par la société civile: la pétition promue par 38 Degrees du titre "Keep the ban on bee-killing pesticides" et mise en ligne il y a quelques jours, elle a été signée par plus de 500000 personnes: LIRE L'ARTICLE

APIMED fait ses premiers pas vers l'Observatoire de l'Apiculture de la Méditerranée: le soutien concret à l'apiculture devient le soutien à la biodiversité

Les défis au niveau global pour les producteurs et les produits du secteur agroalimentaire dans les dernières décennies, rendent encore plus significative la valorisation des éléments d'avantage compétitif sur le marché qui ont une relation directe avec l'appartenance à la zone géographique de la Méditerranée.
Depuis sa constitution au 2011 APIMED avait déjà eu l'intuition de cette nécessité pour l'apiculture, comme Fédération qui associe des apiculteurs et des associations des apiculteurs des pays qui donnent sur la Méditerranée et limitrophes. Le centre des intérêts de la Fédération a été depuis le début les apiculteurs et l'apiculture de la Méditerranée, avec la conscience que ces deux catégories se réfèrent aux apiculteurs et aux apicultures avec des traits communs très forts mais aussi très différents pour règles, traditions et niveau de développement.
Les modalités pour enquêter et synthétiser de manière avantageuse la richesse des différences entre les membres ont été au cœur d'un grand débat dans la Fédération. Au 2014 l'instrument d'enquête ad hoc a été fourni à l'APIMED par sa participation au projet "Mediteranean CooBEEration", qui prévoit entre ses actions aussi la constitution d'un Observatoire de l'Apiculture de la Méditerranée.

L'enquête que l'Observatoire conduira aura le but d'atteindre une connaissance majeure du secteur, sans mettre en discussion les différences qualitatives et quantitatives des apicultures des pays membres.

L'Observatoire utilisera un point d'observation lié à la zone géographique et pas à chaque pays, qui disposent déjà dans certains cas des observatoires nationaux. L'objective de la collecte des données sera d'aligner les apiculteurs de chaque pays sur deux valeurs communes caractérisantes la Fédération: les méthodes et les processus productifs doivent valoriser les produits locaux de type naturel et traditionnel; l'étude en commun des instruments techniques, scientifiques, culturelles et aussi professionnels peut constituer une protection de la qualité du produit méditerranéen par rapport aux autres productions faites avec des règles et des traditions différentes.

Un prérequis à la constitution de l'Observatoire devient la construction d'un cadre descriptif de référence pour l'éventuelle proposition des actions communes, et dans ces jours la Fédération fait ses premiers dans cette direction. Le premier instrument choisi pour commencer la collecte des données pour l'Observatoire est un questionnaire, qui a été traduit en quatre langues différentes (français, anglais, arabe et italien) et qui implique directement les apiculteurs, les organisations ou les structures organisationnelles de niveau intermédiaire, les universités, les techniques qui s'intéressent d'apiculture et les chercheurs des tous les pays membres. Les réponses et leur élaboration donneront la première contribution à la création d'une base d'enquête pour des actions futures.

L'Observatoire – ainsi comme le projet "Mediterranean CooBEEration" - assument aussi le rôle plus grand de contribuer au soutien de la biodiversité et de la qualité de l'alimentation de notre planète, qui sont étroitement liées à la promotion et au soutien de l'apiculture et des apiculteurs. Cela fait beaucoup des décennies que l'intensification des cultures au niveau global a causé une utilisation plus grande des pesticides en agriculture, la réduction de la diversité génétique des espèces cultivées, et la dégradation des habitats naturels. Mais beaucoup des fruits et légumes dépendent de la pollinisation, et les abeilles représentent le groupe de pollinisateurs le plus important dans la majorité des zones géographiques. La pollinisation – et le soutien aux abeilles qui la réalisent – est donc fondamental afin de maintenir les écosystèmes et leur biodiversité, et pour la production de l'alimentation pour l'humanité entière.

L'Observatoire, en plus, fournira des éléments d'information utiles aussi pour une définition meilleure des "target" et des objectifs de la campagne "CooBEEration", qui sera lancée l'automne prochain, et qui soutiendra la vulgarisation des principes de base du projet Mediterranean CooBEEration.

APIMED CONSTITUE UN GROUPE DE TRAVAIL
SUR LA QUALITÉ DU MIEL MÉDITERRANÉEN

Pendant le Forum National de l'Apiculture du Liban toutes les délégations apicoles présentes ont exprimé l'exigence et la volonté d'atteindre une définition commune du miel méditerranéen et ses paramètres qualitatifs et quantitatifs. Cette exigence a été exprimée avec la conscience qu'il s'agisse d'une étape très importante pour la poursuite du processus de renforcement de l'apiculture méditerranéenne.

La Fédération APIMED a saisi avec beaucoup d'enthousiasme cette instance présentée par les apiculteurs de la Méditerranée, et elle a constitué un groupe de travail sur la qualité du miel méditerranéen. Le group sera formé au début par les réseaux des associations, coopératives, fédérations nationales, centres de recherche des 10 différents Pays de la Méditerranée et limitrophes qui adhèrent à l'APIMED: Italie, Maroc, Egypte, Tunisie, Algérie, Liban, Albanie, Palestine, Iraq et Jordanie. En particulier, les participants au groupe de travail se focaliseront sur les suivants objectifs spécifiques:

1. Définir le miel méditerranéen;
2. Identifier ses paramètres de qualité;
3. Définir le significat fonctionnel de ces paramètres;
4. Quantifier les valeurs (minimales ou maximales) que ces paramètres doivent présenter.

Une définition commune du miel méditerranéen favorisera les apiculteurs dans l'atteindre une série des résultats stratégiques, soit en termes de valorisation des productions locales dans les marchés domestiques et internationales soit pour le contraste aux importations de miel de mauvaise qualité dans la zone méditerranéenne. Il s'agit d'une stratégie qui est parfaictement en accord avec les objectifs originaires de la Fédération, qui a toujours suivi la promotion des variétés autochtones et le développement des méthodes de production qui garantissent la salubrité du miel.

Le travail sur la qualité du miel contribuera également à valoriser l'apiculture pas seulement comme une activité productive génératrice de revenu et de bien-être, mais aussi comme une activité qui est fondamentale pour la protection de la biodiversité et l'amélioration de la sécurité alimentaire, C'est-à-dire la garantie d'une alimentation suffisante et saine pour tous les habitants de la terre.

Beaucoup de travail devra être fait en termes d'information et de sensibilisation, afin d'orienter les citoyens vers une consommation plus attentive et instruite des produits apicoles locaux de qualité. À ce propos, le travail sur la qualité du miel méditerranéen s'inscrit pleinement dans le processus d'informations et de sensibilisation lancé par la campagne "CooBEEration". Cette campagne vise à promouvoir une idée des abeilles et de l'apiculture comme "Bien Commun Global", qui peut avoir un impact positif au niveau agricole, de l'environnement, social et économique pour les territoires, les écosystèmes et le bien-être humain en général.

NOUVELLES ADHÉSIONS À L'APIMED: IRAQ, JORDANIE ET EGYPTE ADHÈRENT À LA FÉDÉRATION

Pendant l'Assemblée générale de APIMED – Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée – qui s'est déroulée le 30 juin 2015, les membres de la Fédération ont décidé de ratifier l'acceptation par le Conseil fédéral de 4 nouvelles associations qui ont démandé l'adhésion à l'APIMED: il s'agit de l'Association des Apiculteurs de la Jordanie du Président Mohammad Alrababah, l'Association des Apiculteurs du Najaf (Iraq) du Président Muntasser Mahdi AlHissnawi, l'Association des Apiculteurs Iraquiens du Président Qasim Mudhaffer et l'Association d'Apiculture de El Gharbiya (Egypte) du Président Ibrahim Mady.

Cet important résultat s'inscrit dans un plus grand processus d'élargissement et de renforcement de l'APIMED dans la Méditerranée et dans les pays limitrophes: il est fondamental en effet pour la Fédération l'objective d'augmenter sa propre représentativité pour se présenter comme un interlocutaire de plus en plus important auprès des organisations internationales telles que la FAO, UNEP et le PNUD, et des institutions à tous les niveaux.

Avec ces 4 nouvelles adhésions, APIMED associe actuellement 21 membres des coopératives, associations des producteurs, fédérations nationales et centres de recherche de 10 différents pays de la Méditerranée et limitrophes: Italie, Maroc, Egypte, Tunisie, Algérie, Liban, Albanie, Palestine, Iraq et Jordanie.

Pour rester ajournés

Quel rôle joue la pollinisation des abeilles pour le maintien de l'équilibre de nos écosystèmes? Et jusq'à quel point les productions agricoles adressées au secteur alimentaire seront influencées par le déclin des abeilles? Sur quelles observations se fondent les données des recherches publiées? Ceux-ci sont les thèmes principaux traités dans des articles publiés récemment sur la question du déclin des abeilles, des facteurs qui concourent à le déterminer, des effets actuels ou potentiels que ce déclin pourrait causer, et enfin des possibles chemins à prendre pour inverser le déclin. Les chercheurs impliqués dans le projet "Mediterranean CooBEEration" nous recommandent ces articles.

 

Bee declines driven by combined stress from parasites, pesticides, and lack of flowers. Goulson D., Nicholls E., Botías C., Rotheray EL.

http://www.sciencemag.org/content/347/6229/1255957.abstract

 

Qualifying pollinator decline evidence. Ghazoul J.
https://www.researchgate.net/publication/277407650_Qualifying_pollinator_decline_evidence--Response

MEDITERRANEAN COOBEERATION MISSION TECHNIQUE-SCIENTIFIQUE EN TUNISIE

Du 10 au 13 juin 2015 une mission technique-scientifique a eu lieu en Tunisie dans le cadre du projet triennal "Mediterranean CooBEEration: un réseau pour l'apiculture, la biodiversité et la sécurité alimentaire", financé par l'Union Européenne, et dont APIMED est paretnaire. L'un des axes stratégiques du projet prévoit en fait la réalisation d'une recherche scientifique qui se déroulera en même temps en Italie et en Tunisie, et qui vise à étudier et démontrer sur une base expérimentale le rôle des abeilles et de l'apiculture pour favoriser la reproduction de la végétation spontanée dans les zones dégradées particulierement soumises à la réduction de la biodiversité (zones incendiées en Italie et zones désertifiées en Tunisie). Il s'agit d'une recherche scientifique sans précédent: bien que l'abeille soit désormais universellement reconnue pour sa fonction reproductive et améliorative réalisée sur plus de l'80% de nos cultures agricoles, aujourd'hui il n'y a aucune donnée scientifique qui démontre la fonction essentielle que cet insecte remplit pour la conservation de l'environnement, c'est à dire pour la protection de la biodiversité de la majorité des espèces végétales spontanées.

La recherche est réalisée par le Département des sciences Agricoles (DiPSA) de l'Université de Bologne, le Département des Sciences Agricoles, des Forêts et de l'Alimentation (DiSAFA) de l'Université de Turin et l'Institut National Agronomique de Tunisie (INAT).

Monica Vercelli, chercheur du DiSafa, est allée en Tunisie avec l'objectif spécifique de réaliser une série de visites dans la zone expérimentale de la recherche, la région désertique de Goubellat. Aussi du côté tunisien, la recherche est dans sa phase de mise en oeuvre sur le terrain, avec les observations florales et entomologiques qui continuent à un rythme régulier et en accord avec le protocole de recherche italien.

RECOMMANDATIONS FINALES DU FORUM NATIONAL DE L'APICULTURE LIBANAIS

Les recommandations finales élaborées par APIMED suite au Forum "Stratégies de développement pour l'apiculture au Liban et dans la Méditerranée" ont été publiées. Le Forum s'est déroulé au Liban du 5 au 6 mai 2015, et il a été organisé par FELCOS Umbria , APIMED – Fédération des Apiculteurs de la Méditerranée et par le PNUD, en collaboration avec le Ministère de l'Agriculture du Liban et avec le soutien financier de la Commission Européenne. Le Forum a été réalisé dans le cadre du projet triennal "Mediterranean CooBEEration. Un réseau pour l'apiculture, la biodiversité et la sécurité alimentaire", financé par la Commission Européenne.

Les recommandations finales représent le document propositif final du Forum, et elles sont le résultat de l'intense débat qui a eu lieu pendant les deux journées des présentations et des tables rondes à Beyrouth. Le Forum a vu la participation d'environ 180 représentants des associations apicoles, représentants influents de plus importants organisations internationales, chercheurs et représentants du monde scientifique et académique, et l'implication de 9 pays différents de la zone méditerranéenne qui ont été représentés (Liban, Italie, Maroc, Tunisie, Algérie, Syrie, Jordanie, Iraq et Egypte).

Les Forums de l'Apiculture de la Méditerranée deviennent de plus en plus un moment indispensable de confrontation et d'échange pour les opérateurs du secteur, et aussi comme point de référence dans la région pour la discussion des choix politiques concernants l'apiculture et son développement. Les recommandations résument et mettent en lumière les thèmes les plus discutés pendant le Forum: la preservation de la biodiversité, la preservation de la biodiversité des abeilles dans la zone de la Méditerranée et la qualité du miel. Une partie des recommandations se focalise sur la situation de l'apiculture libanais, tout en signalant des thèmes d'intérêt specifique tels que les le verger agrumicole au Liban et la santé des abeilles.

Accédez aux recommandations

 

MEDITERRANEAN COOBEERATION:

DEUXIÈME MISSION D'ASSISTANCE TECHNIQUE EN TUNISIE

La deuxième mission d'assistance technique en Tunisie dans le cadre du projet "Mediterranean Coobeeration: un réseau pour l'apiculture, la sécurité alimentaire et la biodiversité" aura lieu du 13 au 18 Avril 2015.

La mission, organisée par APIMED en coordination avec FELCOS Umbria, sera réalisée par les experts techniques Massimo Carpinteri, Vice-Président de APIMED, et Agata Cierlinska. Le thème de la formation technique sera la théorie et la pratique de l'insémination artificielle afin de l'amélioration génétique du plan de sélection des reines d'abeilles. La formation aura lieu au Centre de Développement Apicole de Mraissa, que l'Office de l'Êlevage et des Paturages du Ministère de l'Agriculture de la Tunisie a mis à disposition des apiculteurs en vertu d'une convention de collaboration siglée avec APIMED.

La mission technique représentera aussi l'occasion pour une visite de APIMED dans la région du Goubellat, où se trouve la zone expérimentale de la recherche scientifique réalisée dans le cadre du projet "Mediterranean Coobeeration" par le Département de Sciences Agricoles de l'Université de Bologne et l'INAT – Institut National Agronomique de Tunisie. Cette recherche, la première de son genre, est focalisée à étudier et démontrer avec une évidence expérimentale le rôle des abeilles et de l'apiculture pour favoriser la reproduction de la végétation spontaneé dans les zones particulierèmentes soumises à la détérioration de la biodiversité.

 

FORUM NATIONAL DE L'APICULTURE DU LIBAN

STRATÉGIES DE DÉVELOPEMENT POUR L'APICOLTURE AU LIBAN ET DANS LA MÉDITERRANÉE

Bierut, 5-6 Mai 2015

 

 

Accédez au programme

Accédez aux interventions

 

Bureau d'exploitation Felcos Umbria

6° Forum de l’apiculture du Méditerranéen

6 Mediterranean beekeeping forum

 

Foligno 7– 8 – 9 novembre 2014

Apiculture, Bien Commun

De la sécurité alimentaire à la protection de l’environnement

 

Introduction par le Président Vincenzo Panettieri:


L'abeille est le protagoniste d’un retombé économique global dans l'agriculture correspondant à 224 milliards d'euros environ, assurant la reproduction des 71 espèces végétales et produisant le 90% du besoin alimentaire de la population sur la planète. Une sorte de véritable agriculture à l'échelle internationale, qui a ses propres centres d'affaires, dans chaque Pays, chaque région et auprès de chaque apiculteur, qui réalise aussi d’importantes chiffres d'affaires et du capital financier considérable distribué dans son intégralité, à titre gratuit, pour le bien de toute l'humanité, sans payer les prébendes ou les intérêts.
En étant tout à fait essentielles pour notre alimentation, les abeilles sont parmi les facteurs les plus importants contribuant à la diversité des écosystèmes terrestres et c'est pourquoi elles doivent être considérées un élément structurel qui assure la biodiversité. En fait, grâce au service de pollinisation les abeilles sont l'un des moyens les plus importants de garantie pour les macro-systèmes à la base de notre existence : le système naturel, le système économique et le système social. L'apiculture est une activité qui produit un revenu considérable et tutelle notre survie tout en diversifiant nos aliments et en régissant la promotion du développement humain tel qu’un processus de connaissance et d'étude des valeurs et des différentes tradition.

à suivre


 

Vincenzo Panettieri: Président de:

FEDAPIMED Fédération des apiculteurs de la Méditerranée

APAU Association Producteurs d’Abeilles d’Ombrie

MBF Mediterranean Beekeeping Forum

 

presidenza@fedapimed.com

 

Accédez au programme

Accédez aux interventions


The bee is the protagonist, on an international scale, of an economic fallout in agriculture of about 207 thousand millions euros, as it grants the reproduction of 71 vegetable species which supply 90% of the world population's feeding.

Essential for our feeding, bees are among the most important factors that contribute to the diversity of the ecosystems of the earth, and for this reason they have to be considered as a structural element which safeguards the biodiversity.

Thanks to pollination services, bees are one of the most important resources for the macrosystems which are at the base of our existence: natural, economic and social systems.


This website has been produced with the assistance of the European Union. The contents of this publication are the sole responsibility of the partners and can in no way be taken to reflect the views of the European Union.